Dix ans, dix cadeaux !

écharpe en feutre cobweb cadeau

Je vous l’ai promis au début de l’année : puisque le blog fête ses dix ans, vous aurez un cadeau par mois pendant dix mois, soit dix cadeaux en tout.

Le mois dernier, Élisabeth a gagné 100 grammes de rolags signés Rue de la Laine.

Le cadeau de mars…

Ce mois-ci, plus de fibres, on passe aux choses sérieuses : une écharpe en feutre “cobweb” 80% mérinos, 20% soie, feutrée à la main. Très légère, très douce, très élégante et pourtant bien chaude quand c’est nécessaire !

Comment ça marche ?

J’aimerais pouvoir gâter 100 % de mes chères lectrices et chers lecteurs, mais ce n’est hélas pas possible ! Je vous propose donc un tirage au sort. Vous pouvez y participer en m’envoyant un message via le lien “Contact”. Je tirerai au sort le bénéficiaire du cadeau le dernier jour de chaque mois. Ce mois-ci, ce sera le jeudi 31 mars. Le ou la gagnant(e) sera immédiatement averti par e-mail. Sans réponse de sa part dans les quarante-huit heures, il sera procédé à un nouveau tirage au sort.

Si le lien ci-dessus ne fonctionne pas, utilisez l’adresse contact(à)ruedelalaine.com pour m’écrire, en remplaçant “(à)” par @. Désolée de vous forcer à faire cette manipulation, mais je cherche à éviter les spams qui me font perdre mon temps…

Suite à votre participation, vous serez inscrit à la newsletter de la boutique, si vous ne l’êtes pas déjà. Soyez rassuré(e), les messages ne sont pas nombreux et il est très simple de se désinscrire.

Attention !

Vous ne pouvez pas participer au tirage au sort en publiant simplement un commentaire sur le blog. Cette fonction ne me permet pas de voir votre adresse e-mail, donc de vous identifier, de vous prévenir si vous avez gagné et de vous inscrire à la newsletter.

Tout le monde a le droit de participer. Toutefois, si vous ne vivez pas en France, je me réserve la possibilité de demander une participation aux frais de port. Vous pourrez naturellement refuser le cadeau si vous les jugez trop élevés, et dans ce cas je procéderai à un nouveau tirage au sort.

écharpe en feutre cobweb cadeau écharpe en feutre cobweb cadeau écharpe en feutre cobweb cadeau

Gagnante : Cathy a remporté l’écharpe en feutre cobweb

Miâou !

cat cave nid pour chat en feutre

La maîtresse d’Ikat, qui l’aime tendrement, a voulu lui offrir une jolie maisonnette. Elle est venue me voir avec presque un kilo de nappe de laine et de caracul que j’ai utilisés pour réaliser cette “bulle” en feutre. Pour cela, j’ai trouvé un tutoriel très bien réalisé.

Manipuler une telle quantité de fibres était une première pour moi, et elles étaient très assoiffées : une fois gorgées d’eau, c’était un disque de plus de 70 cm de diamètre pesant plus de 10 kilos qu’il me fallait retourner, et avec précaution encore… Oubliant pour une fois mon sacro-saint mérinos et mon BFL adoré, j’ai vraiment apprécié de feutrer “à la russe” ces fibres un peu plus rustiques. Au final, j’avais de très douces mains de princesse moscovite, et le feutre était léger, pas trop compact mais bien ferme.

Ikat s’est un peu fait prier pour y glisser le nez et s’y installer, mais on dirait que la voici finalement conquise !

cat cave nid pour chat en feutre cat cave nid pour chat en feutre cat cave nid pour chat en feutre

Le vert de l’espoir

En souvenir de Lola, alias Josie Ozzbourne, joueuse #109 de l’équipe de derby roller de la “Boucherie de Paris”, victime le 13 novembre de la bêtise, de la cruauté et de la cupidité des hommes… une écharpe “grille” coloris “vert Boucherie”, pour que tous les terroristes, ceux qui les embrigadent et ceux qui les financent finissent derrière des barreaux, pour toujours. Plus de track, plus de quads, plus de jams, plus d’afters pour Lola, et un gros trou dans le cœur pour ses admirateurs, ses amis, sa famille.

Un peu de nuno, ça vous dit ?

foulard feuter nuno

J’ai eu envie de proposer à mes clients de célébrer la fête des Mères avec une création nouvelle, simple et élégante, qui ira à toutes les mamans. À la base, un morceau de soie habotai peint à la main, dans lequel j’ai incrusté des volutes de laine cardée par mes soins.

C’est un diz que j’ai utilisé pour sortir la laine de la cardeuse ; jusque-là, rien d’insurmontable. En fait, la plus longue partie du processus a été de disposer la mèche de laine sur la soie… éternuements interdits, je vous le promets !!! 😀

foulard feuter nuno foulard feuter nuno foulard feuter nuno

Battle de bibis !

bibi rouge feutre plumes paillettes

Il me restait du fil rouge après avoir confectionné le Nid de la Mère des Dragons que je vous ai montré un peu avant Pâques… Le métier circulaire était toujours sur ma table de travail… J’ai eu envie de tester une idée qui me trottait dans la tête depuis que j’ai feutré mon Bibi d’extraterrestre en l’honneur de L’Exoconférence d’Alexandre Astier (ce spectacle est à nouveau en tournée, je vous conseille de ne pas le manquer s’il passe près de chez vous !).

Où en étais-je ? Me voilà troublée par Alexandre ! 😀

Bref, j’avais envie de marier tissage circulaire et petite “galette” feutrée pour un bibi très texturé… C’est chose faite. Naturellement, on ne pouvait pas se passer de plumes, il me restait quelques-unes de ces irrésistibles plumes de marabout rouges… Au fil du tissage, je me suis dit (et mes lectrices de Facebook étaient du même avis !) que, forcément, il fallait une voilette.

bibi rouge feutre plumes paillettes bibi rouge feutre plumes paillettes

Mais j’avais une autre idée, qui impliquait aussi des “piques” feutrées… heureusement il me restait du fil… et donc, un second bibi rouge est né. Chacun a son caractère : mystère d’un regard dérobé derrière une voilette pour l’un, petites cornes coquines pointées vers le ciel pour l’autre. Lequel préférez-vous ?

bibi rouge feutre plumes paillettes bibi rouge feutre plumes paillettes

Fleurs de printemps

broche fleur

Je ne sais pas si c’est le redoux qui m’inspire, les bourgeons sur le point d’éclore du magnolia du parc ou simplement le retour du soleil, mais j’ai eu envie de mettre des fleurs dans mes cheveux. Et, en m’inspirant de ces photos, j’en ai créé pour ma boutique. Sur une corolle de feutre s’épanouissent de délicats pétales en soie cousus et peints à la main. Les pistils sont en laine filée assez fin. Quelques perles transparentes viennent jouer les gouttes de rosée. Mais j’aurai beau m’escrimer avec mon pinceau et mes ciseaux, je n’atteindrai jamais la délicatesse et la fragilité que la Nature sait mettre dans ses créations…

broche fleur broche fleur broche fleur broche fleur

Le stage de feutrage de Pam de Groot : deuxième teaser…

feutre 3D

Qu’est-ce qui ressemble plus à un “twistie” qu’un autre “twistie” ?

Qu’est-ce qui ressemble moins à un “twistie” qu’un autre “twistie” ?

… Qu’est-ce qu’un “twistie” ?

Autant de questions auxquelles je n’ai pas pu répondre, même après trois jours de stage [https://www.facebook.com/stagespamdegrootparis] avec Pam de Groot [http://pamdegroot.com/] !!

Ce que j’ai appris, c’est “comment faire un twistie”. Mais c’était tellement amusant que cela me suffit.

Pour autant, difficile de prouver qu’un “twistie” ne sert à rien. La preuve, nous avons vite été nombreuses à phosphorer sur les objets que nous pourrions tirer de cette technique un peu alien sur les bords (motus sur le moment où nous nous sommes toutes entassées dans un petit réduit obscur afin de tester le “twistie” illuminé de l’intérieur, merci Zoé !). Pour ma part, je rêve à des bracelets ou carrément des manchettes d’une grande extravagance 😉

feutre 3D feutre 3D

Stevie’s Wings

châle en feutre

Parfois, l’inspiration vient de l’intérieur. Parfois, elle vient de la vie : une image, une succession de ciels particulièrement texturés et colorés, le vêtement d’une inconnue croisée dans la rue, une chanson. Parfois, elle vous est presque imposée… Comment résister à une jeune fille, ma fille, ma princesse, qui me parle d’une de ses stars favorites ? J’ai ainsi su qu’un concours s’ouvrait pour proposer à Stevie Nicks un châle, un de ces châles mémorables qu’elle fait tournoyer sur scène lorsqu’elle chante. Bon, on m’aurait demandé une paire de bottes ou une ceinture, ce n’était pas trop ma tasse de thé, mais un châle… difficile de refuser.

Me voilà donc à créer un châle pour Stevie Nicks. Ou tout au moins pour TalentHouse, qui a lancé ce concours.

J’ai revu cette artiste à la voix d’or dansant sur scène et tournoyant, enveloppée d’un châle qui ressemblait à une extension de son corps et de ses bras. J’ai pensé à un merveilleux ballet d’oiseaux admiré il y a peu au parc du Puy du Fou, un spectacle hors norme (ah ! non, je ne l’ai pas oubliée, cette buse gigantesque qui a failli nous atterrir sur les genoux !!). J’ai imaginé Stevie Nicks planant sur les ailes d’un immense aigle… et le dessin du châle était fait… dans mon esprit.

Après cela, il m’a fallu de nombreuses heures de patience pour poser délicatement deux très fines couches de laine noire sur quatre mètres de cette mousseline de soie teinte à la main. Puis, j’ai découpé la forme des ailes de l’aigle et le travail de feutrage est entré en jeu. Long aussi ! Surtout vers la fin, comme d’habitude, les feutrières se reconnaîtront 😉

Enfin bref, j’ai soumis mon châle au vote. Si vous avez envie de voir les châles en compétition, c’est ici.

Et si vous avez envie de voter pour moi… 🙂 c’est par là.

 

Et la voilà, notre white witch, reine du falbala…

Le stage de feutrage de Pam de Groot : premier teaser…

spirale en feutre

Je ne me pose jamais vraiment la question de savoir si j’ai envie d’apprendre quelque chose de nouveau avec Pam. Travailler avec elle est toujours un peu magique. Mais quand j’ai commencé à voir sur Internet les images de ses somptueux feutres en 3D, moi qui jusque-là n’étais capable que de quelques sacs et chapeaux – certes en volume mais finalement travaillés “à plat” – je me suis gratté la tête dans tous les sens. Mais comment faisait-elle cette fichue spirale ?

Croyez-moi ou non, pour le savoir, j’ai dû remuer un peu la terre entière. Comme je n’avais pas les moyens d’aller jusqu’en Australie, eh bien ! il fallait faire venir Pam ici. J’avais déjà organisé un stage il y a deux ans, il suffisait “tout simplement” de recommencer.

C’est ainsi qu’il y a quelques jours, nous nous sommes retrouvées à une dizaine sous le regard bienveillant – mais aiguisé – d’une Pam qui avait dans ses bagages, telle Mary Poppins, des façons très nouvelles de bidouiller avec du feutre. Je vous montrerai par petits bouts les merveilles que nous avons réalisées sous sa férule, car il n’est pas simple de gérer d’un coup les centaines de photos que j’ai pu prendre, sans compter que quelques-unes de mes “œuvres” ne sont pas totalement achevées… Commençons par ce coquillage, qui m’a pris presque une journée de doute et d’interrogations. Je n’étais pas la seule dans ce cas : à mesure que nous suivions les indications de Pam, les interjections de découragement fusaient… “Aïe ! je sens que ça se déchire !” ou bien “Alors ça, c’est sûr, j’aurai plein de trous” et autres “On n’y arrivera jamais…” Et pourtant si, au final, on y est bel et bien arrivées, à notre grande stupeur.

Je vous présente donc mon interprétation de la spirale en forme de coquillage.

Les autres stagiaires en ont réalisé de très beaux, voyez plutôt !

spirale en feutre spirale en feutre spirale en feutre