Cadeaux pour toute la famille

Mes amis et mes proches m’entendent souvent pester contre le monstrueux stock de tissus, laine, boutons, perles, fils, apprêts, fermetures, thermocollants et autres matériaux que j’accumule avec boulimie depuis des années et que je ne sais plus où ranger. D’ailleurs je les range si mal qu’il ne m’est pas toujours possible de mettre la main sur ce dont j’ai besoin au moment adéquat ! Je crois que beaucoup de créateurs se retrouveront dans cette description… En tout cas, ce mois-ci je vide tous mes placards, tiroirs et surtout étagères pour procéder à un grand classement qui, je pense, va me ternir occupée un certain temps. À son issue, je vais d’ailleurs sûrement avoir deux ou trois trucs à donner, tenez-vous aux aguets ! 😉

Mais parfois, cette oppressante masse de brimborions due à ma manie de ne jamais rien jeter a du bon. Par exemple, quand j’ai eu envie de coudre pour gâter un couple d’amis et leurs deux petites filles, de passage en France, je n’ai eu qu’à puiser dans mes réserves de coupons et micro-chutes de tissu, de boutons, de fils à broder, et voici le résultat.

Pour les fillettes, un chapeau orné d’une fleur kanzashi et un doudou inspiré du modèle de Malo l’Agneau que j’ai réalisé il y a deux ans avec un kit de La Sardine.

chapeau cousu main fleur kanzashi

Pour les parents, un porte-monnaie suivant un modèle Créatissus et un étui à lunettes de mon cru, sur la base d’un tissu inspiré du plan des rues de Paris. Un petit souvenir de leur balade en France !

porte-monnaie cousu mainétui à lunettes cousu main

Tout ça emballé dans des sacs en papier journal, fermés par un brin de raphia de fleuriste… la récup, toujours la récup ! Enfin non, le raphia est quand même neuf 😉 Ma chère fleuriste a accepté de m’en commander tout une botte chez son fournisseur, c’est très pratique.

sacs en papier journal

Battle de bibis !

bibi rouge feutre plumes paillettes

Il me restait du fil rouge après avoir confectionné le Nid de la Mère des Dragons que je vous ai montré un peu avant Pâques… Le métier circulaire était toujours sur ma table de travail… J’ai eu envie de tester une idée qui me trottait dans la tête depuis que j’ai feutré mon Bibi d’extraterrestre en l’honneur de L’Exoconférence d’Alexandre Astier (ce spectacle est à nouveau en tournée, je vous conseille de ne pas le manquer s’il passe près de chez vous !).

Où en étais-je ? Me voilà troublée par Alexandre ! 😀

Bref, j’avais envie de marier tissage circulaire et petite “galette” feutrée pour un bibi très texturé… C’est chose faite. Naturellement, on ne pouvait pas se passer de plumes, il me restait quelques-unes de ces irrésistibles plumes de marabout rouges… Au fil du tissage, je me suis dit (et mes lectrices de Facebook étaient du même avis !) que, forcément, il fallait une voilette.

bibi rouge feutre plumes paillettes bibi rouge feutre plumes paillettes

Mais j’avais une autre idée, qui impliquait aussi des “piques” feutrées… heureusement il me restait du fil… et donc, un second bibi rouge est né. Chacun a son caractère : mystère d’un regard dérobé derrière une voilette pour l’un, petites cornes coquines pointées vers le ciel pour l’autre. Lequel préférez-vous ?

bibi rouge feutre plumes paillettes bibi rouge feutre plumes paillettes

Protégeons les oreilles des derniers preux chevaliers !

bonnet cycliste

Voilà longtemps que mon cycliste adoré ne m’avait pas passé commande. Enfin si, il y a plusieurs mois qu’il m’a demandé ce bonnet coupe-vent en feutre très fin pour protéger son cou et ses oreilles lors des longues balades hivernales. Tout à ma langueur de début d’année, j’ai laissé traîner… et quand j’ai fini par me décider, le printemps était là ! Faut-il qu’il soit patient !

Heureusement pour moi, une vague de froid tardive m’a aidée à sauver l’honneur. Il a pu tester ce bonnet 80 % mérinos 20 % soie moulé à même son crâne de vainqueur 😉 (ce qui n’est pas une sinécure, car mon chevalier a une grosse tête pour contenir son fier cerveau ; heureusement, il n’a pas rechigné à se faire shampouiner de manière un peu musclée jusqu’à ce que la chose soit parfaitement adaptée !) lors d’une longue sortie en plein blizzard (j’exagère à peine) et n’a pas demandé une version améliorée. Peut-être n’a-t-il pas apprécié le shampoing feutrant, finalement ?

bonnet cycliste

Marché de Noël, J-9

béret tissé

Ce seront peut-être les stars de Noël, car le béret est à la mode cet hiver… mais ce ne sont pas des bérets tout bêtes, ce sont des bérets tissés, une rareté ! Eh oui, traditionnellement, le béret est tricoté puis feutré. Aujourd’hui fleurissent les bérets tricotés en grosse laine… mais moi, grâce à Rêves de fibres, qui m’a fait connaître une vidéo explicative fantastique et surtout grâce à qui j’ai obtenu mon “métier à tisser des bérets”, j’ai découvert cette petite activité récréative parfaite pour terminés mes pelotons de fils faits main. Mes bérets sont finis avec une bordure en feutre (fait main bien sûr, du mérinos fin et doux), avec un ruban d’organza très girly destiné à régler la largeur, ce qui les destine à toutes les têtes. En voici déjà trois, mais il y en aura beaucoup plus sur le stand du marché de Noël de l’Archipel des créateurs qui aura lieu à Vanves du 14 au 16 décembre 2012. Venez nombreux !

béret tissé

Les lutins débarquent !

bonnet le lutin

Noël approche, je lance une petite collection de chapeaux de lutin pour enfants dans la boutique… Voici le premier… Un lutin des mers ! En mérinos peint à la main dans des nuances bleu-vert avec quelques touches de brun qui mettront tous les teints en valeur, il ira à toutes les têtes de 6 mois à 10 ans et plus, voire à certains adultes : il suffit de retourner le bord pour le faire “rapetisser”. On peut le porter la pointe pendant derrière ou sur le côté, on peut aussi le rembourrer avec un peu de papier de soie roulé en boule pour qu’il se dresse tout droit lors d’un goûter déguisé.

feutre artisanal

Une fournée de chapeaux !

Je vous avais promis hier de vous dévoiler ma production du mois de juillet… Les voici, mes jolis chapeaux ! Oui, je sais, je sais, ce n’est pas bien modeste de se lancer des fleurs comme ça, mais j’ai pris un plaisir énorme à les faire et je suis drôlement contente du résultat.

Ils sont d’ores et déjà en vente dans la boutique !

chapeau en feutre

Vacances studieuses…

chapeau en feutre

Je viens de me faire gronder de tous les côtés car le blog n’était plus “alimenté” ! Non, pas d’inquiétude, je ne l’ai pas abandonné ! Mais le mois de juin a été très axé sur le travail qu’il fallait boucler et rendre avant de partir, et je n’ai eu le temps ni de bloguer, ni de bricoler (ce fut dur, comme vous vous en doutez).

En revanche, je suis partie avec une valise pleine de fibres, ma tête à chapeaux préférée et plusieurs gabarits… J’avais prévu un chapeau par jour, je n’y suis pas tout à fait arrivée ! La piscine et les balades étaient bien tentantes…

Voici en tout cas le premier de la fournée, qui est un peu spécial, car c’est un cadeau pour une très chère amie. Pour satisfaire ses goûts, il devait donc forcément revêtir les tons de l’artichaut : vert et violet ! Je suis contente car il fait bien ressortir sa magnifique crinière.

J’ai un peu hésité à vous livrer le secret de son relief tarabiscoté et je me suis dit qu’il n’était pas dans mes habitudes de faire des cachotteries… Le secret, le voilà donc : une poignée de pinces à linge ! Et l’idée du gabarit en forme de champignon, je l’ai trouvée dans le merveilleux bouquin de feutrage Uniquely Felt.

Une fois le chapeau “artichaut” parti sur la tête de Zouzou, il m’en est resté dix qui seront bientôt dans la boutique. Vous en aurez un aperçu dès demain 😉

chapeau en feutre

Le chapeau de ma môman

chapeau en feutre

Pour Noël, elle m’a commandé un chapeau assorti à sa belle cape de laine fauve. Le voici, ce chapeau, en forme de toque, un côté en laine de la même couleur que la cape, l’autre en mélange mérinos et soie beige doré. Sur le côté, l’épingle à chapeau est faite d’une grosse fleur en laine feutrée également à la main, dont le cœur est une perle en verre avec une inclusion de feuille d’or…

Quand je serai grande, je serai…

chapeau en feutre

… Pam de Groot. Pas pompière, pas maîtresse d’école ou boulangère : mon rêve, c’est d’avoir un jour le dixième du talent et de la maîtrise de cette artiste de la laine. Ses fils… ses feutres… ses teintures… tout me plaît. Faites donc un tour sur son site et vous serez vite séduit ! J’y vais très, très régulièrement, grâce à Esperluette (celle-là aussi, tiens, dans le genre douée… !) qui me l’a fait découvrir.

Et j’y ai vu il n’y a pas si longtemps un certain chapeau en feutre, vraiment, vraiment à tomber. Il fallait que j’arrive à le reproduire ! Bon, sans savoir quel genre de patron (ou gabarit) elle avait utilisé, ce n’était pas forcément simple. Voici ma première tentative… Pas si mal, finalement. Je vais toutefois devoir retoucher mon patron et l’élargir au niveau du bord.

Quant à ce modèle vert et gris, c’était les couleurs de Sabine… alors il est reparti sur sa tête !

chapeau en feutre