Anneaux marqueurs

anneaux marqueurs

Rien ne me ravit plus que le mélange du bois et du métal. On trouve aujourd’hui facilement des assortiments de perles réalisées avec des graines ou des petits bouts de bois. J’ai fait ces anneaux en assemblant un de ces assortiments, et un assortiment de perles en métal, et en utilisant quelques mètres de coton ciré et des tubes à écraser.

La démarche est si facile que je n’ai pas besoin de vous faire un tuto… La première précaution à prendre concerne le choix de vos produits ; si vous ne voulez pas vous esquinter les doigts et finir par pousser des rugissements en trépignant (si si, j’en suis parfaitement capable), commencez par comparer le diamètre de votre fil à celui du trou des perles. Le fil doit y passer plié en deux, donc essayez de trouver du coton ciré assez fin (entre 0,5 et 1 mm).

Coupez autant de morceaux de coton que vous ferez d’anneaux (ici il y en a 20 car j’avais 20 perles en bois dans mon petit sachet, et franchement, dès qu’on commence à faire un peu de dentelle, 20 est un tout petit minimum ;-), d’une longueur de 15 cm, pliez-les en deux et fermez-les avec un nœud.

Enfilez dessus votre choix de perles. Comment attirer votre coton plié en deux à travers la perle ? Selon le diamètre, votre équipement et votre patience, plusieurs astuces sont possibles. Vous pouvez utiliser une aiguille à perler, un enfile-aiguille, un petit crochet… ou simplement un bout de fil de Nylon ou de coton bien solide plié en deux aussi.

Bloquez les perles contre le nœud du fil et empêchez-les de sortir de la boucle avec un tube à écraser (il faut une petite pince pour cela). Si le diamètre du trou de la perle est supérieur à la largeur du tube une fois qu’il est écrasé, elle ressortira ; pour l’éviter, changez l’ordre des perles ou ajoutez une perle plus petite avec un trou moins gros.

Mon stockage préféré pour ces petits accessoires de tricot, c’est un anneau de classeur : cela se trouve dans les magasins de papeterie et fournitures de bureau et ça sert vraiment à plein de choses. Ils sont parfois un peu durs à ouvrir et fermer au début, mais ils finissent généralement par s’assouplir à l’usage.

anneaux marqueurs anneaux marqueurs anneaux marqueurs

Toujours des anneaux…

anneaux marqueurs

Rien n’est parfait en ce bas monde… autant j’adore le modèle Sweet Dreams que je vous ai montré hier, autant, je dois l’avouer, moi qui suis assez novice en dentelle et prompte à me tromper, donc obligée de séparer tous les motifs par des anneaux marqueurs… eh bien, j’en ai tellement utilisé qu’il a fallu en refaire au débotté ! Heureusement que j’ai un petit stock de perles en souffrance !

Une poignée d’anneaux marqueurs

anneaux marqueurs

Si quelqu’un veut bien m’expliquer comment je fais pour consommer autant d’anneaux marqueurs, je suis preneuse ! J’ai encore été obligée d’en faire – perles de céramique ou de verre sur un fil de coton ciré. Un peu lourds, mais ils me plaisent bien.

Ah oui, je crois que je sais pourquoi il m’en faut autant : quatre ouvrages différents en cours, dont trois nécessitent des marqueurs… un de plus si je compte ma fille… Je vous l’avais dit, que j’ai tendance à m’éparpiller ! Mais n’est-ce pas le luxe suprême, lorsqu’on voit enfin se profiler à l’horizon une heure de loisir bien méritée, que de se demander : “Mmmh… tiens tiens… qu’est-ce que je vais bien avoir envie de tricoter maintenant ?”

Anneaux marqueurs

anneaux marqueurs

C’est en faisant mon premier châle en dentelle que je l’ai constaté : des anneaux marqueurs, il m’en fallait beaucoup plus que ceux que je m’étais faits il y a quelque temps. Hop, en voilà trois de plus, tout frais tombés de ma boîte à perles… Hum, ceux-là sont un peu chics : je crois qu’ils seront réservés aux milieux de travaux, ou aux côtés quand j’adapterai un pull aux aiguilles circulaires ! J’aurais presque pu les porter en boucles d’oreilles…

Anneaux marqueurs

anneaux marqueurs

En continuant sur l’inspiration des anneaux marqueurs tout légers en perles de laine feutrée fabriqués pour Zouzou, je m’en suis fait aussi une série avec les résidus de cardage de ma “Reine des neiges”. Mais oui, moi aussi je vais me lancer dans le tricot dentelle – depuis que j’en ai envie ! Zouzou m’a offert un très beau fil qui fera sûrement merveille. Hélas, je dois attendre d’avoir fini mes encours de tricot… Pas question de monter une seule maille de dentelle avant d’avoir terminé la layette en souffrance… Je dois avouer que ça m’arrange sans doute un peu, car je me sens impressionnée par la tâche qui m’attend.

anneaux marqueurs