Une poignée d’anneaux marqueurs

anneaux marqueurs

Si quelqu’un veut bien m’expliquer comment je fais pour consommer autant d’anneaux marqueurs, je suis preneuse ! J’ai encore été obligée d’en faire – perles de céramique ou de verre sur un fil de coton ciré. Un peu lourds, mais ils me plaisent bien.

Ah oui, je crois que je sais pourquoi il m’en faut autant : quatre ouvrages différents en cours, dont trois nécessitent des marqueurs… un de plus si je compte ma fille… Je vous l’avais dit, que j’ai tendance à m’éparpiller ! Mais n’est-ce pas le luxe suprême, lorsqu’on voit enfin se profiler à l’horizon une heure de loisir bien méritée, que de se demander : “Mmmh… tiens tiens… qu’est-ce que je vais bien avoir envie de tricoter maintenant ?”

4 réflexions au sujet de « Une poignée d’anneaux marqueurs »

  1. Hu hu ! Je ne manque jamais d’aiguilles car j’ai des circulaires KnitPro… si j’ai besoin d’utiliser deux fois la même taille je n’ai qu’à prendre les embouts d’un « encours » et mettre les « bouchons » pour ne pas risquer de perdre les mailles ! confort absolu 😉

  2. Tant que tu ne manques as d’aiguille y’a pas de prolème moi j’essaie de ne pas me disperser car ensuite les tricots n’avancent pas c’est enervant mais chacun fait
    comme il veut , tes anneaux sont jolis .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *