Un stage de feutrage nuno !

feutre nuno

Il y a peu, LiliEtGrignote a eu la gentillesse de me donner quelques conseils, ce qui m’a donné envie de réitérer l’exploit… Vous n’en avez pas entendu parler ? Normal. Après deux heures de tentatives infructueuses, j’ai (de rage) tout mis à la poubelle ! Je n’hésite pas à vous raconter mes ratages, mais là, quand même, ça ne valait pas un article…

Je rongeais mon frein en réfléchissant à la nécessité de faire un stage quand LiliEtGrignote m’a orientée vers le site de Perlaine, autre artiste en feutre, qui parlait justement d’un stage en nuno qu’elle avait fait. C’est ainsi, de blog en blog et de coup de main en bouche-à-oreille (merci à toutes !), que je suis arrivée dans l’atelier de Bettina M., où j’ai passé hier une journée délicieuse et très instructive.

Eh oui ! J’ai enfin percé les mystères du nuno… Ou plutôt, j’en ai poussé la porte, et je me trouve sur le seuil d’un monde bien tentant. Voyez donc plutôt, en photos !

D’abord, les indispensables échantillons, qui permettent de comprendre assez rapidement le mécanisme des choses. En nuno, impossible de parler d’envers et d’endroit : on a deux faces différentes mais superbes. Je vous montre donc les deux côtés de mes échantillons !

feutre nuno

Voici maintenant les différentes étapes du projet que j’ai mené à bien au cours de l’après-midi. J’avais à tout hasard acheté chez Monoprix cette écharpe en lin toute simple, tissée très lâche… Nous l’avons sauvagement coupée en quatre avant de réunir les morceaux par de la laine et du fil fantaisie. Dessus, quelques motifs en laine colorée.

Détails… La “fleur” rose est en fait un petit morceau de mousseline rose froissée, maintenu en place par quelques fibres d’un rose différent.

feutre nuno

J’ai même eu le temps de me lancer dans un second projet : un napperon en organza de soie froissé par des croisillons de laine violette. Pétant, non ?

Voilà une journée bien remplie… La nuit qui l’a suivie l’a été également, car j’ai rêvé fil, laine et eau savonneuse… Sans les inquiétudes qui m’avaient tarabustée jusque-là, je sens que ça bouillonne enfin côté créativité ! Et tout cela grâce à la gentillesse et au savoir-faire de Bettina, à qui j’adresse un grand merci.

Et maintenant, je vous laisse, j’ai de la laine à tripoter ;-D !

6 réflexions au sujet de « Un stage de feutrage nuno ! »

  1. Moi aussi j’aimerai tenter le nuno mais dans quelle région se cache t’elle Bettina ?
    Une prof en feutrage humide çà existe en région centre? Je continue de mener l’enquête.

  2. Bienvenue dans le monde du feutre!!!
    Je reconnais bien là les échantillons façon Bettina!!!!
    l’écharpe est très très belle .J’espère que ce sera le début d’une longue série.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *