Journey to the Golden Fleece : je pars en voyage !

journey to the golden fleece

Nous sommes quelques centaines de fileuses (il y a peut-être aussi des fileurs, je n’ai pas fait la connaissance de tous les participants, mais avouons que pour l’instant l’activité est en majorité féminine) dans le monde entier à avoir adhéré à ce curieux “stage” de filage qui se déroule en huit étapes, sur une durée d’un an à peu près. Je n’entrerai pas dans les détails mais vous pouvez en découvrir le principal sur le site FiberyGoodness. Ce stage est conçu et étroitement parrainé par deux grandes artistes : WoolWench et SpinArtiste.

Voici le fil réalisé au cours de ma première étape du voyage. Là non plus, je ne peux pas m’étendre sur la totalité de mon cheminement, mais je peux vous dire que j’ai tenté de traduire en couleurs et en textures ce que je faisais avant de découvrir le monde de la fibre : le filage, la teinture, le tissage, le tricot dentelle… Je lisais beaucoup et je corrigeais des textes dans un magazine. Je n’ai pas vraiment changé d’orientation professionnelle mais disons que je pratique différemment mon métier, et que je dispose maintenant d’un (petit) espace me permettant de faire la folle au milieu d’un joyeux bordel désordre.

J’ai cardé du coton pour rendre la texture du papier (même si rares sont aujourd’hui les papiers à être fabriqués à bases de fibres de coton), de la soie rouge et noire pour l’encre, de la laine, et de minces bandes de papier journal. Ma Finest a un peu regimbé pour ces dernières mais avec de la patience et de la douceur, j’y suis arrivée ! Le premier brin est filé avec un “autowrap” en coton blanc et retordu avec un fil de lurex noir.

J’ai bien mis les six semaines allouées pour compléter cette étape, qui m’a demandé pas mal de réflexion et la reprise d’un journal. Une fois l’écheveau terminé et bloqué (attention, un écheveau contenant des morceaux de papier ne doit pas séjourner trop longtemps dans l’eau…), je me suis offert le plaisir de redécouvrir les joies du coloriage (eh oui, un cahier de coloriages – un pour chaque module – est offert au début du voyage !), en récompense. J’avais laissé de côté pinceaux, crayons et feutres depuis longtemps et j’avais oublié à quel point colorier peut être relaxant. J’y ai passé des heures ! 🙂

J’ai hâte de commencer la deuxième étape, moi…

journey to the golden fleece journey to the golden fleece journey to the golden fleece

8 réflexions au sujet de « Journey to the Golden Fleece : je pars en voyage ! »

  1. C’est magnifique, et quelle patience, je suis en admiration sur tout le travail que tu fais.
    Bonne continuation et beaucoup de plaisir pour la suite.
    Tout va toujours bien pour toi et ta famille ?
    Cordialement

  2. j’adore et j’adore ton texte ! superbe ! oui un mandala de temps en temps, ça fait bq de bien !
    bisous ma fée (je t’ai tagué because taguée aussi, passe voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *