Tapis tricoté

tapis tricoté

On avait besoin, dans un certain petit coin de la maison, d’un petit tapis moelleux dans des tons de bleus. Voilà qui est fait !

Je n’ai plus à vous présenter mes aiguilles géantes Rachel John, je vous les ai déjà montrées, ainsi que le poncho que j’ai tricoté avec. J’avais décidé de partir cette fois sur un mélange de dix fils dans les tons de la pièce qui allait recevoir le tapis : bleu roi et ciel, blanc, gris… J’avais besoin d’un tapis d’environ 90 cm sur 85 et j’avais grossièrement calculé qu’il me fallait 1 kilo de laine. C’est en effet ce que pèse mon tapis à l’arrivée (qu’est-ce que je suis douée !). Ça faisait quand même beaucoup de laine, donc j’ai quêté autour de moi (un grand merci à ma maman, ravie de se débarrasser de certains gros fils dont elle n’avait finalement que faire), j’ai fouillé mes fonds de tiroirs (mais le poncho avait déjà englouti presque tous mes restes), j’ai fait quelques razzias de lots de pelotes sur eBay et mon cher Homme (très impatient d’avoir son tapis) m’a même emmenée chez Destocklaine [http://www.destocklaine.fr/] ! Bref, j’ai eu de quoi faire mon choix de couleurs et j’ai sélectionné un certain nombre de pelotes dans les tons qui me plaisaient.

Ma petite astuce : tricoter les fils de 10 pelotes en même temps sans les mélanger, c’est très possible ! Voici comment j’ai procédé : tout d’abord, j’ai sorti ma petite mais efficace pelotonneuse et j’ai refait toutes les pelotes que j’avais prévu d’utiliser. Il m’a fallu défaire à cette étape quelques paquets de nœuds, ce que j’étais ravie de ne pas avoir à faire pendant le tricot. Ensuite, j’ai installé les 10 premières pelotes dans un grand sac en papier rigide et j’ai tiré pour chaque pelote le brin du milieu. J’ai assemblé les 10 brins et monté une vingtaine de mailles pour calculer mon échantillon. Cela fait, j’ai défait l’échantillon et monté le nombre de mailles qu’il me fallait pour obtenir 85 cm. Le tricotage a ensuite été très rapide pour atteindre 90 cm : en deux petits après-midi, le tapis était terminé !

Quand on tricote autant de fils ensemble, il est facile de faire des effets de dégradé (ici du bleu au violet) en remplaçant progressivement certaines couleurs par d’autres. C’est le côté artistique et vraiment amusant de ce genre d’ouvrage !!!

Mon tapis est moelleux à souhait, mais terriblement enclin à glisser. Du coup, quand je l’ai mis en place, j’ai utilisé un antidérapant pour tapis (sorte de sous-couche en intissé épais que l’on découpe à la taille du tapis à bloquer). Il est d’autant plus moelleux et nous ne risquons plus de nous casser quelque chose en marchant dessus !

15 réflexions au sujet de « Tapis tricoté »

  1. Très joli en effet !
    Je suis tombée sur votre blog car je pense me tricoter un tapis pour ne plus avoir froid aux pieds l’hiver prochain. Cependant, j’ai une petite question qui me taraude avant de passer à l’acte/aux aiguilles : est-ce que un tapis tricoté n’est pas trop pénible à aspirer ? (parce que j’ai peur, ptre à tort, que les poussières-saletés restent coincées dans les mailles tricotées…)
    Merci d’avance pour vos lumières et encore bravo pour votre beau tapis

    1. Je pense que oui ! Mais il faut les rendre pointus et lisses avant… Sors le papier de verre… Une ponceuse, je pense, peut permettre de leur donner une forme
      conique.

  2. Pour avoir testé personnellement le dit tapis, on peut le recommander vivement… en descente de lit ça doit être pas mal non plus !

  3. magnifique, j’adoooooore !

    Tu sais que depuis que j’ai vu cette technique grâce à toi, je n’ai qu’une hâte : essayer !
    Comme je n’ai pas le temps de m’y mettre tout de suite, ça a donné un coup de boost incroyable à la paire de chaussettes que j’ai en cours !! lol Très efficace, l’impatience !

    En tout cas, merci, ce que tu nous montres est superbe, ça donne encore plus envie de s’y mettre à chaque fois =^.^=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *