Le fil de Jeanne

filage rolags

Lorsque Jeanne, pour qui je travaille souvent (merci Jeanne ! ;-), m’a avoué qu’elle s’était mise au tricot, je n’ai pas pu résister au plaisir de lui fabriquer un fil rien que pour elle. Vous me connaissez, l’appel du rouet est une des choses auxquelles j’ai le plus de mal à résister… Comme je venais de recevoir la blending board dont je vous parlais hier, j’ai fait une série de rolags en essayant de deviner ses couleurs d’après les vêtements que je lui vois porter. Ils sont tout en délicatesse, mais je n’ai pu m’empêcher d’ajouter un peu de “kibrille” (ce que mon Petit Prince appelle des “poils de poisson”, après avoir vu un poisson sur l’étiquette d’un paquet d’angelina que j’avais acheté chez un fournisseur pour… fabricants de mouches de pêche !). Dans mes nappes à filer ou feutrer, je cherche plutôt les effets de texture, mais pour mes rolags, je veux que les fibres soient très bien étirées pour se filer facilement, même pour faire du fil très fin, alors la seule manière d’ajouter du peps, c’est d’y mettre des fibres brillantes ! Toutefois, on les voit rarement sur les photos.

filage rolags

3 réflexions au sujet de « Le fil de Jeanne »

  1. moi ce que j’en dis, c’est que le modèle est ravissant mais qu’il faut un beau mannequin pour le mettre en valeur ! Fanette tu es ravissante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *