Sous Sous

tricot sous sous norah gaughan

Je me sentais un peu bête à entendre parler de KAL (knit along) tout le temps sans avoir participé à un seul d’entre eux. Quand j’ai vu par hasard passer une photo du modèle Sous Sous de Norah Gaughan, j’ai eu le coup de foudre et comme un KAL dédié allait justement s’ouvrir, c’était l’occasion ou jamais.

J’ai longtemps hésité sur le fil à utiliser. La qualité conseillée était le mérinos DK de Madeline Tosh qui offre, c’est vrai, des coloris sublimes. J’aurais même eu du mal à choisir. Sauf que je me suis vite rendu compte que chez nombre de revendeurs, il n’y avait que deux ou trois écheveaux disponibles pour les teintes qui me plaisaient le plus, et il en fallait bien plus pour réaliser ce pull très ample (oui, c’est un budget, mais franchement, ce modèle semble fait pour moi et cela faisait si longtemps que je n’avais pas tricoté pour moi-même !). Autre sujet de doute, je n’étais pas certaine que les points choisis gagnent vraiment à être tricotés dans un fil changeant dont je redoute généralement “l’effet rayure” quand je ne connais pas la façon dont il a été teint…

Quand enfin l’une des participantes du KAL a annoncé qu’elle tricoterait le Sous Sous en filé main, j’y ai vu l’occasion de tester les mèches cardées “sur mesure”, un service que propose le site World of Wool. Ces mélanges ne sont pas donnés, surtout si comme moi on ne choisit pas les fibres les moins chères, mais cela restait une économie par rapport aux coût de sept ou huit somptueux écheveaux Madeline Tosh 😉 Une économie financière, bien sûr, pas une économie de temps !

Il m’a en effet fallu une bonne quarantaine d’heures pour filer le fil à deux brins tout simple en mélange alpaga, mérinos et soie (à parts égales) de coloris naturels nécessaire à la confection du pull. Je pensais devoir tâtonner longtemps pour atteindre le bon échantillon mais, non, j’y suis arrivée au deuxième essai, j’avais pile-poil les 10 centimètres en hauteur comme en largeur.

tricot sous sous norah gaughan tricot sous sous norah gaughan

Cela m’a ensuite pris aussi beaucoup de temps pour tricoter le pull lui-même, mais je dois avouer que j’ai été très tête en l’air et que j’ai fait énormément de bêtises 😀 Il me faut absolument un bracelet compte-rangs !

Le jeu en valait la chandelle, je trouve le tombé et le relief du fil superbes, et le pull me va comme un gant. Bon, tout le monde dans la famille se moque de moi car je l’achève juste au moment où il commence à faire trop chaud pour que je puisse le porter… C’est la vie ! Il attendra sagement l’hiver (sous une housse protectrice : je tiens à prévenir tout le monde ici haut et fort, la moindre mite qui essaie de s’en approcher sera éradiquée, ainsi que toute sa famille, ses amis et les habitants de son village, sans blague).

Une fois n’est pas coutume, j’ai le plaisir d’annoncer aux membres de la communauté Ravelry que j’ai studieusement rempli une page de projet pour ce modèle.

tricot sous sous norah gaughan tricot sous sous norah gaughan

8 réflexions au sujet de « Sous Sous »

  1. Ton pull est vraiment superbe et il te va comme un gant <3
    Je comprends fort bien ta décision de trucidage radical de mites, il est trop beau pour laisser ces sales bêtes y goûter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *