Pique-épingles laineux

pique-épingles coussin aiguilles perle de laine feutrée gobelet carton

J’ai du mal à me séparer des jolies choses, même lorsqu’on m’assure qu’elles sont jetables ! (En fait, je crois que je n’aime tout simplement pas le principe de “jetable”…) Donc, lorsque Coco m’a offert un café (ce devait être à la dernière Fête de la Laine de Malakoff) dans cette adorable tasse en carton façon Liberty, bien sûr que je n’ai pas pu la jeter. Je l’ai soigneusement rincée et mise de côté.

De la même manière que j’ai recyclé un petit bol à thé en pique-épingles l’année dernière, j’ai eu envie de recommencer en mettant dans ma mini-tasse non pas une boule de tissu, mais une grosse perle de laine feutrée.

À cette occasion, j’ai découvert un excellent tuto sur le site de la feutrière Jane Mercer, que je traduis ici (en utilisant mes propres photos) pour les non-anglophones. J’ai commencé par remplir ma mini-tasse de laine, mais je n’ai pas assez tassé, si bien qu’au final la boule de feutre n’était pas tout à fait assez grosse. N’hésitez pas à en rajouter. J’ai ensuite effiloché les fibres que j’ai sommairement roulées en boule dans mes mains, j’ai fourré ça dans un pot de confiture que j’ai rempli d’eau tiède, sans savon.

pique-épingles coussin aiguilles perle de laine feutrée gobelet carton

pique-épingles coussin aiguilles perle de laine feutrée gobelet carton

Voici la technique : on ferme bien, on agite dans tous les sens pendant 30 secondes puis on vide l’eau et on recommence en vidant l’eau toutes les 30 secondes, jusqu’à ce que la boule soit formée. Simple, non ?

pique-épingles coussin aiguilles perle de laine feutrée gobelet carton

Toutefois, j’ai peut-être agité trop fort, ou bien utilisé des fibres trop longues (dans un autre tuto, j’ai lu qu’il fallait couper les fibres avec des ciseaux… à tester… n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez essayé de couper vos fibres, et si le résultat est très différent !), mais au final j’ai trouvé que ma boule était trop “crevassée”. Du coup, j’ai ajouté une couche de laine par-dessus, bien remouillé, frotté quelques secondes dans les mains puis j’ai repris la routine des 30 secondes. La boule était bien plus lisse… mais trop petite ! Elle tombait au fond de la mini-tasse. Là, j’ai rajouté de la même manière une couche de laine plus épaisse, et je suis arrivée au résultat que j’attendais.

pique-épingles coussin aiguilles perle de laine feutrée gobelet carton

La boule était bien plus lisse… mais trop petite ! Elle tombait au fond de la mini-tasse. Là, j’ai rajouté de la même manière une couche de laine plus épaisse, et je suis arrivée au résultat que j’attendais.

Pour ce qui est du principe “pique-aiguilles”, je me suis dit que la mini-tasse et la laine étaient bien trop légères, et qu’elles risquaient de basculer à chaque fois qu’on allait vouloir tirer une aiguille. J’ai donc lesté le fond de la tasse avec du sable, et j’ai enfoncé un disque découpé dans une chute de carton pour éviter que le sable se répande en cas de basculement. Et voilà, presto ! Qu’en penses-tu, Coco ? 😉

Une réflexion sur « Pique-épingles laineux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *