Fashion Week

filage fantaisie

La Fashion Week du prêt-à-porter à Paris, ce sera du 23 septembre au 1er octobre 2014… Il y aura certainement moins de folie dans ces modèles créés pour le printemps-été 2015 que dans ceux de haute couture, mais c’est ce que nous aurons le plus de chances de nous mettre sur le dos dans quelques mois. On nous promet des couleurs pastel, des imprimés fous et de la maille sophistiquée, de la dentelle… bref un peu de tout 😉

Du coup, c’est inévitablement à un fourre-z-y-tout qu’il ressemble, mon écheveau du thème du mois de septembre de Tricotin ! Voici mon interprétation du petit top que j’aimerais porter l’été prochain : un joli imprimé dans des tons doux en coton léger. L’écheveau est constitué de cinq brins : deux brins de fibres cardées 90% mérinos 10% soie dans lesquels sont coincés des bandelettes de coton imprimé ou uni et des morceaux de dentelle fuchsia, un brin de soie blanche, un fil doré, un fil vieux rose sur lequel sont enfilées des paillettes blanches irisées, saumon très clair et rose vif (bon, comme par un fait exprès elles se cachent sur la photo !!!).

filage fantaisie filage fantaisie filage fantaisie

Sur la route

filage

Cet été, de nombreux vacanciers ont pris et prendront la route avec insouciance, en se fiant à leur GPS pour ne pas se perdre dans le dédale de petites départementales qui sillonnent la France. Il est presque fini, loin dans le rétroviseur, le temps où l’on n’avait pas la place dans l’habitacle de déplier la grande carte colorée – paniquant déjà à l’idée de devoir la replier sans se tromper (il paraît que seuls les mutants y arrivent…) !

Pour le thème du mois d’août de Tricotin, j’ai réalisé un écheveau en forme d’hommage aux cartes de notre enfance, au-dessus desquelles papa et maman tenaient des conciliabules abscons et pas toujours aimables (hum). Sur la carte dont je me suis inspirée, le fond est blanc, avec du vert pâle pour les forêts et du beige pour les reliefs montagneux ; ce sont les couleurs des fibres de mérinos que j’ai cardées pour faire mon premier brin. Les routes sont rouge vif ou jaunes, ou blanc et noir : ce sont les tons de soie que j’ai employés pour faire le second.

Que deviendront toutes ces cartes délaissées ? Une astuce : le cartonnage. Dès que je m’installe quelque part avec crayons, ciseaux, cutter, colle, carton et papier, je retrouve l’intense plaisir de mes premières créations enfantines – construire des trucs avec ce qui me tombait sous la main. J’ai un peu progressé depuis… Rien de mieux qu’une carte routière pour recouvrir les carnets de rando de mon cycliste préféré !

Les tanneurs de Fès

filage fantaisie

Pour le thème du mois de juillet du forum Tricotin, j’ai proposé de filer un écheveau inspiré d’une photo, de préférence une photo un peu exotique.

En ce qui me concerne, un endroit a stimulé particulièrement mon instinct créatif, car en ce moment j’aime particulièrement travailler sur les palettes de couleurs. Or, en presque vingt ans vécus au Maroc, je n’ai jamais eu l’occasion de visiter le quartier des tanneurs de la ville de Fès ! (Mon nez sensible préfère peut-être se contenter d’en admirer des photos 😉 Pourtant, tous les clichés que j’ai pu en voir m’ont évoqué une seule et même chose : une palette de peinture… Les tons fondus des pigments naturels utilisés pour colorer les peaux évoquent les ocres du paysage environnant. Une palette naturelle, celle du créateur de ces lieux ?

Trêve de lyrisme, voici une prise de vue pour vous rendre compte par vous-même (une fois n’est pas coutume, je suis allée la faucher sur Internet, mais je cite la source, cela permettra à son auteur, j’espère, de se manifester s’il ne veut pas la voir apparaître ici). Qu’en pensez-vous ?

tanneurs de fez
http://www.trekearth.com/gallery/Africa/Morocco/North/Fes/Fes/photo1295067.htm

Et un peu de musique sur ce thème pour accompagner votre lecture !

Je me suis inspirée à la fois des couleurs et de la forme des bacs de trempage pour cet écheveau baptisé “Les tanneurs de Fès” (notez l’inventivité). Pour faire le fond blanc-gris-jaune des bâtiments au badigeon quelque peu décrépi, j’ai simplement cardé une nappe. Au filage, j’ai créé de nombreux petits cocons dans des nuances de rouge et de brun mélangées aux peignes (très pratique pour obtenir un grand nombre de nuances subtiles en petites quantités). Au retors, je les ai pliés pour leur donner une forme arrondie. J’ai terriblement hâte de tricoter cet écheveau !

filage fantaisie filage fantaisie

Les feux de la Saint-Jean

filage fantaisie

Ne vivant pas en France avant la création de la fête de la Musique qui a remplacé la nuit de la Saint-Jean célébrant le solstice d’été, je n’ai jamais eu l’occasion d’assister à ces embrasements venus du fond des siècles. Voici pourtant ce qu’ils m’ont inspiré pour le thème du mois de juin du forum Tricotin : un écheveau parsemé de cocons de soie.

filage fantaisie filage fantaisie filage fantaisie

Printemps japonais

fil fantaisie fleurs

J’avais commencé à préparer cet écheveau pour le thème du mois de mars du forum Tricotin, “Tiens voilà l’printemps !” mais, compte tenu de l’encombrement des fleurs (une partie crochetées, les autres feutrées), j’attendais de recevoir la fameuse bobine surdimensionnée “Overdrive” que Majacraft a conçue pour mon Aura afin d’assembler toutes les composantes du fil. Avec ce nouveau matériel, les gros fils fantaisie se font comme un charme… Je ne regrette pas mon investissement 😉

La Fée du jardin a déserté son nid…

tissage bol

Je m’aperçois que j’avais carrément oublié de vous présenter le fil réalisé pour le thème de filage du mois de mars du forum Tricotin, “Tiens voilà l’printemps !”. C’est un printemps très foufou qui mêle à une nappe cardée des plumes, des perles de feutre (merci à Emily M. pour ces jolies perles…) et de bois, des bouts de tissu et de soie, du fil de mohair et de lurex et même des bandelettes de fourrure de lapin vert fluo (ça ne s’invente pas) !

Je suis restée longtemps à le tripoter en me demandant comment j’allais le transformer. Comme je ne l’avais pas bloqué, l’écheveau avait tendance à se ramasser sur lui-même en faisant une sorte de nid… Pâques approchait, j’ai eu envie d’y mettre des œufs, mais comment obtenir une vraie forme de nid ? J’ai réfléchi un moment à l’éventualité de bidouiller une structure en grillage à poules mais je n’étais quand même pas très chaude.

Les choses en sont restées bloquées quelques semaines puis, en commençant le Journey to the Golden Fleece, j’ai reçu mon métier à tisser circulaire Majacraft et j’ai admiré sur le forum dédié les premières créations des participantes. L’une d’elles expliquait qu’on pouvait utiliser ce métier pour tisser des bols. Un tissage en 3D ? Tiens, j’ai eu très envie d’essayer. La technique est simple et c’est typiquement le genre de découverte qu’on fait en commettant une erreur d’usage sur un matériel nouveau : il suffit de tasser beaucoup trop le tissage. Une fois retiré du métier, il s’incurve naturellement ; il n’y a ensuite plus qu’à le modeler comme de l’argile, du bout des doigts, pour lui donner la forme voulue.

Il ne me restait qu’à peindre quelques œufs… Et voilà comment j’ai obtenu ce nid de fée !

Mariée d’hiver, mariée d’été

filage

Faute de neige, j’ai décidé de travailler le blanc en ce début d’année, avec ces deux écheveaux fantaisie. Le premier joue sur les fibres animales (alpaga, soie, mohair, angora), le second sur les végétales (coton, tencel, bambou, bananier, une pincée d’angelina). J’ai l’intention de les inclure dans deux projets de tissage : des vestes blanches pour réchauffer les épaules des mariées dans les églises un peu humides ! D’où leur nom… J’espère pouvoir bientôt vous montrer les vestes en question 😉

filage filage

“Bollywood”

filage

C’était le dernier jour pour proposer un écheveau selon le thème du mois qu’organise Esperluette sur Tricotin… Voici donc “Bollywood”… dont je ne suis pas très satisfaite, je le trouve beaucoup trop sage. Il aurait fallu beaucoup plus de paillettes et de soie de sari – on les voit à peine. Mais il caresse quand même l’œil. Le brin mauve (100 % mérinos) est bleu est filé tout seul ; l’autre est un mélange de trois tons de mérinos orange et jaune, cardés avec de la soie de sari et du glitz arc-en-ciel. Le tout est retordu avec un fil de Lurex doré sur lequel j’avais enfilé des cuvettes de différentes couleurs. Je vous invite à aller découvrir dans le fil de discussion l’écheveau qu’Esperluette a filé pour l’occasion, il est ravageur !

filage

Ratage 3

filage

Connaissez-vous La Dame à la licorne ? C’est un ensemble de tapisseries du xve siècle que l’ont peut admirer aujourd’hui au musée de Cluny, à Paris, dans une salle qui les met merveilleusement en valeur. Je ne saurais trop conseiller cette visite à tous ceux et celles qui habitent la région.

Pourquoi est-ce que je vous parle de cette Dame à la licorne ? Tout simplement parce que, pour son thème de filage du mois de janvier sur le forum Tricotin, Esperluette a proposé de s’inspirer d’une œuvre picturale. Les couleurs des tapisseries médiévales m’inspirant beaucoup, j’ai voulu me lancer sur un fil Dame à la licorne… Je vous présente le résultat de ma première tentative de teinture : c’est un ratage.

Pourtant, je tenais me semble-t-il les bonnes couleurs… Mais la façon de les disposer sur les mèches n’a pas du tout rendu le résultat que j’espérais. Bon, j’aime beaucoup le fil qui en a résulté, mais question Dame à la licorne, c’est à refaire.

Comble du ratage, ma pelotonneuse a inexplicablement cessé de faire des pelotes (horreur ! malheur !) et j’ai dû faire celle-ci à la main. Elle est berk, non ?

filage filage