Dix ans, dix cadeaux !

laine maco mérinos teinte à la main

Eh oui, cette année, ce blog fêtera ses dix ans… Pour tout vous avouer, j’en suis la première étonnée 😉 Comme quoi, en vieillissant, j’ai fini par apprendre la persévérance ! J’en ai découvert des choses au cours de ces dix années. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi, je suis assez excitée et curieuse de ce qu’il contiendra dans les prochaines…

En attendant, j’ai pris la décision de fêter cette décennie avec éclat, et à ce titre j’ai prévu de vous faire dix cadeaux, un par mois jusqu’en octobre, qui sera la date anniversaire effective du blog.

Je tiens à vous remercier, tous et toutes, pour le soutien que vous m’avez apporté pendant ces dix années. C’est une vraie motivation pour continuer de tenir à jour ce journal créatif. Merci, merci, merci ! 🙂

Le cadeau de janvier…

Ce mois-ci, je vous propose 100 g de mérinos “Maco” 100 % français, très fin, très gonflant et très doux, teint à la main par mes soins dans des nuances rappelant les coloris naturels de la terre et de la pierre. Vous pouvez le carder pour un effet chiné ou “semi-solid”, ou bien le filer tel quel pour obtenir un fil texturé. Naturellement, vous pouvez également choisir de l’utiliser pour le feutrage.

Comment ça marche ?

J’aimerais pouvoir gâter 100 % de mes chères lectrices et chers lecteurs, mais ce n’est hélas pas possible ! Je vous propose donc un tirage au sort. Vous pouvez y participer en m’envoyant un message via le lien “Contact”. Je tirerai au sort le bénéficiaire du cadeau le dernier jour de chaque mois. Ce mois-ci, ce sera le dimanche 31 janvier. Le ou la gagnant(e) sera immédiatement averti par e-mail. Sans réponse de sa part dans les quarante-huit heures, il sera procédé à un nouveau tirage au sort.

Si le lien ci-dessus ne fonctionne pas, utilisez l’adresse contact(à)ruedelalaine.com pour m’écrire, en remplaçant “(à)” par @. Désolée de vous forcer à faire cette manipulation, mais je cherche à éviter les spams qui me font perdre mon temps…

Attention !

Vous ne pouvez pas participer au tirage au sort en mettant simplement un commentaire sur le blog. Cette fonction ne me permet pas de voir votre adresse e-mail, donc de vous identifier, de vous prévenir si vous avez gagné et de vous inscrire à la newsletter.

Tout le monde a le droit de participer. Toutefois, si vous ne vivez pas en France, je me réserve la possibilité de demander une participation aux frais de port. Vous pourrez naturellement refuser le cadeau si vous les jugez trop élevés, et dans ce cas je procéderai à un nouveau tirage au sort.

Suite à votre participation, vous serez inscrit à la newsletter du blog et de la boutique, si vous ne l’êtes pas déjà. Soyez rassuré(e), les messages ne sont pas nombreux et il est très simple de se désinscrire.

laine maco mérinos teinte à la main laine maco mérinos teinte à la main

Gagnante : Zoé a remporté les 100 g de Maco mérinos teints à la main

Fleurs de printemps

broche fleur

Je ne sais pas si c’est le redoux qui m’inspire, les bourgeons sur le point d’éclore du magnolia du parc ou simplement le retour du soleil, mais j’ai eu envie de mettre des fleurs dans mes cheveux. Et, en m’inspirant de ces photos, j’en ai créé pour ma boutique. Sur une corolle de feutre s’épanouissent de délicats pétales en soie cousus et peints à la main. Les pistils sont en laine filée assez fin. Quelques perles transparentes viennent jouer les gouttes de rosée. Mais j’aurai beau m’escrimer avec mon pinceau et mes ciseaux, je n’atteindrai jamais la délicatesse et la fragilité que la Nature sait mettre dans ses créations…

broche fleur broche fleur broche fleur broche fleur

La Rose des Vents de Poséidon

fils sssortis

Difficile, à la lecture du cours de mélanges de couleurs par cardage ou peignage de WoolWench, de ne pas se laisser tenter par toutes sortes d’expérimentations. Moi qui suis et serai toujours fidèlement amoureuse de ma cardeuse Strauch, je me suis laissé tenter par d’autres façons de carder, et c’est en lisant cet ebook exhaustif que j’ai décidé d’apprivoiser les peignes et le diz que je gardais pieusement de côté. Révélation ! Autant je ne me passerais pas de ma cardeuse, autant, oui, les peignes ont leurs usages (comme les cardes, la “blending board” ou palette de cardage… et j’espère pouvoir bientôt vous parler du fameux “hackle”). En particulier pour créer rapidement de nouveaux coloris en petites quantités.

Par exemple, pour les dix coloris photographiés, je n’ai utilisé que deux nuances de bleus pour les cinq premiers tons ; j’ai ajouté du noir et/ou du blanc en quantités variables pour les cinq autres.

Je tchatais justement avec une cliente (coucou Fabienne !) férue de freeform et je me suis dit que les mini-écheveaux pouvaient intéresser des créatrices et créateurs passionnés de couleurs et de mélanges divers. Du coup, j’ai eu envie de tester des “recettes” de dégradés avec mes chers petits peignes… J’y ai pris un plaisir énorme, tout au long de ces vingt-cinq heures de peignage, filage, retors, mise en écheveau, etc. En disposant mes rubans de laine puis mes écheveaux en rosace pour les photographier, j’ai forcément pensé à la rose des vents qui m’a donné le nom d’une nouvelle collection que j’espère très prometteuse. Et pour ce premier essai tout en nuances de bleus, quel meilleur parrain choisir que Poséidon ?

Pour vous rafraîchir la mémoire – mais pour certains et certaines d’entre vous, les années collège ne sont sans doute pas si loin – Poséidon, dans la mythologie grecque, c’est le dieu des mers et des océans. Je suis née au bord de l’Atlantique et bien que j’en vive éloignée depuis plus de la moitié de ma vie, il résonne toujours en moi, avec ses marées d’équinoxe furieuses dont les vagues vous écrabouillent sur le sable, et ses marées basses d’huile qui reflètent le soleil et les nuages… Petite fille, je me sentais à demi sirène. Le conte d’Andersen, d’ailleurs, me passionnait. Je songe déjà à des mélanges de couleurs pleins de fibres brillantes évoquant ces créatures mythiques. À bientôt, alors !

Étagère à teintures

étagère teintures dupont

La meilleure chose à faire, quand on a besoin d’un meuble pour ranger ses teintures… c’est encore de le fabriquer soi-même, sur mesure. Lattes et cornières de bois, une petite scie à onglet que j’utilise rarement mais que j’apprécie toujours (je suis incapable de couper droit sans guide ;-), de la colle, des clous et un marteau, un peu de peinture… et me voilà capable de ranger cinquante flacons ! Oups, c’est déjà plein… Sur chaque flacon, j’ai collé un morceau de papier absorbant sur lequel j’ai déposé la teinture correspondante au pinceau, cela permet à mes stagiaires comme à moi de se rendre compte d’un coup d’œil, en rentrant dans l’atelier, de ce qui nous fait envie ce jour-là. Miam !

étagère teintures dupont étagère teintures dupont

Fil dégradé

teinture laine

Je n’avais pas eu l’occasion, avec les péripéties qu’entraînent toujours les fêtes de fin d’année, de vous montrer ce fil dégradé, conçu pour participer à une loterie d’écheveaux. Destiné à être tricoté d’une pièce, pour faire un châle ou une écharpe, par exemple, il commence par un rose vif et s’achève sur un vert pomme, en passant par le violet, le brun et le vert foncé. C’est Pascale qui l’a remporté : j’espère avoir un jour l’occasion de voir ce qu’elle en fera ! Pour ma part, j’ai gagné en échange un très bel écheveau de la nouvelle collection de Midian Créations. Vous ne pouvez pas le voir tout de suite car il est au coffre ! ;-D Mais je le photographierai très bientôt, dès que je l’en sortirai pour le tricoter. J’ai déjà choisi mon modèle de châle…

Pour réaliser ce long dégradé, j’ai commencé par choisir mes couleurs que j’ai “posées” sur un morceau de papier absorbant pour qu’on puisse le voir une fois le fil en écheveau. Puis j’ai teint ma mèche de laine en faisant se chevaucher les couleurs. Pas facile d’obtenir un résultat identique à celui tracé au pinceau car, même dans une même marque, les pigments ne se comportent pas rigoureusement de la même façon – mais on s’en rapproche !

Ensuite, j’ai divisé ma mèche en deux dans le sens de la largeur, j’ai filé séparément les deux sections et je les ai retordues ensemble. Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à essayer 🙂

Un arc-en-ciel de soie…

biais de soie teint

Depuis que j’ai mon métier à tisser Dynamic Heddle, je prends plaisir à inclure dans mes tissages rubans de soie et mètres de dentelle. Cela apporte une variété de textures qui répond bien à mes fils fantaisie ! Du coup, j’ai fait une razzia de biais de soie blanc chez Dharma Trading et j’ai sorti ma cocotte… Ceux-ci sont pour l’essentiel teints avec des pigments Landscapes, mais j’ai aussi utilisé quelques Dupont. Je suis terriblement impatiente de les tisser !

Des stages d’initiation aux joies de la fibre

stage de tissage Paris

Voilà plusieurs fois qu’on me les demande, j’ai donc finalisé un projet qui me permet de proposer, à ceux et celles qui n’osent pas se lancer, des petites initiations au travail des fibres naturelles animales : teinture, filage, tissage et feutrage. Mon but est de montrer qu’il n’y a pas forcément besoin de beaucoup de connaissances et de matériel pour se lancer et prendre plaisir à jouer avec les couleurs et les textures. Après mûre réflexion, j’ai fait le choix du cours uniquement individuel, qui permet vraiment d’orienter les activités pratiquées selon le goût de chaque stagiaire. Tout le matériel et les matières premières sont compris dans le prix. Eh bien, qui se laissera tenter ? 😉

Consultez ici les détails et les tarifs

Cliquez ici pour une demande de renseignements ou une réservation, ou contactez Rue de la Laine via le lien “Contact” ci-contre

stage de filage Parisstage de teinture Paris stage de feutrage Paris

Une ceinture de grossesse douce, douce, douce…

ceinture tissée

Quand ce bébé est attendu de longue date, quand on a patienté longtemps avant de pouvoir le “mettre en chantier”, quelle fête que de pouvoir enfin arborer un joli bidon rond ! Elle est difficile, l’attente du moment où on va enfin rencontrer cette petite personne qui s’apprête à changer radicalement notre vie… Pour patienter, quoi de plus normal que de vouloir se faire plaisir et peut-être d’attirer un peu l’attention sur cette partie de notre anatomie ? 😉

La ceinture de grossesse n’est pas toujours indispensable, mais elle apporte du chic à la tenue : pas question de dissimuler comme il y a cent ans cette “situation intéressante”. Là, le luxe est à l’honneur puisque j’ai commencé par teindre de la soie tussah très douce, que j’ai filée au rouet, puis tissée, puis coupée, puis cousue… Bon, ça a l’air long comme ça, mais cela ne demande pas une énorme quantité de tissu donc cela ne représente en fait “que” huit heures de travail 🙂

ceinture tissée ceinture tissée ceinture tissée

Surteinture, mon amour

filage

Ce n’est pas moi qui ait surteint cette mèche de blue faced leicester oatmeal, mais Muriel, du Jardin des fibres ! J’aime beaucoup la possibilité que nous offre la teinture de poser des couleurs sur une fibre naturelle non blanche, ou sur une fibre déjà teintée. Le résultat a toujours plus de profondeur qu’une teinture sur du blanc. J’ai beaucoup aimé ce mélange très doux de bleus et de violets et je l’ai retordu en navajo pour conserver les sections de couleurs…