Broche crochetée

broche crochetée

C’était une commande : une broche en laine en forme de fleur, rappelant le célèbre camélia incrusté de diamants de Chanel. Celle-ci, bien moins coûteuse, reste luxueuse puisque tricotée dans un reste de fil d’alpaga noir filé main… Le modèle sort tout droit de (c’est la fameuse rose irlandaise, assez facile à exécuter une fois qu’on a compris le principe), mais les petits strass qui en ornent le cœur sont un ajout personnel.

On ne m’arrête plus !

collier au crochet

Ces Bijoux au crochet, c’est comme les bons chocolats, quand on a plongé les doigts dans la boîte, on n’a plus envie de s’arrêter… J’ai utilisé mon fil “Granite”, finalement plus mauve que gris, du ruban d’organza et de belles perles de verre. C’est un cadeau d’au revoir (je me refuse à écrire : “d’adieu”) pour Muriel, une très charmante jeune dame avec qui j’ai eu le plaisir de travailler quelques années, mais qui voguera dès ce soir vers d’autres horizons. Je lui souhaite les meilleures choses possibles !

collier au crochet

Collier crocheté

collier crochet

Alors, vous avez été sages ? Bon, très bien, je vous montre donc comme promis le premier des colliers crochetés avec mes fils de soie en m’inspirant du bel ouvrage d’Isabelle Lantenois, Bijoux au crochet… Malheureusement, je ne peux vous laisser admirer que les photos prises au blocage car je l’ai offert plus vite que prévu ! En tout cas, je suis ravie de l’effet de mon beau fil “Le fond d’la piscine”, marié à des perles de verre. De plus, le collier est léger et doux à porter.

collier crochet

Élégance pour future maman

ceinture de grossesse

Nathalie parle le japonais, fait un peu de tai-chi avec moi quand le temps le permet et quand elle est de passage dans la région, et un heureux événement s’annonce… Je n’ai pas eu de mal à trouver une idée de petit cadeau dans les Intemporels pour futures mamans : forcément, forcément, la ceinture obi et la broche aux fleurs de cerisier ! En plus, sur le site Au Fil d’Emma, un coupon de tissu plein de joie m’attendait : des idéogrammes (chinois, hélas, je le crains) sur un beau fond rouge vif…

Ma broche n’est pas aussi belle ni bien photographiée que celle de Lululibellule, qui m’a coupé l’herbe sous le pied (heureusement, elle ne connaît pas Nathalie), mais elle prendra quand même le chemin de Bordeaux ! Et moi, je vais pouvoir réfléchir à la layette, hé hé hé…

broche japonaise

Un collier fou fou fou…

filage

Pour le petit Noël de Renata, j’ai commis l’erreur de lui demander ce dont elle avait envie… Mal m’en a pris, car elle m’a lancé un vrai challenge ! Il s’agissait de réaliser un collier en fil main fantaisie de couleur sombre, dans les tons violet et vert, avec des perles, de forme “pectoral”. Ouille ouille ouille ! Faire le fil n’a pas été le plus difficile. J’ai teint dans les coloris réclamés de la laine, de la soie, du mohair et de la soie de bananier (cette dernière n’a pas vraiment gardé la couleur) que j’ai filés ensemble en intégrant ici et là une grosse perle de verre. J’ai fait un retors simple pour obtenir un gros fil irrégulier… qui est resté en pelote quelque temps, car je ne savais pas trop comment le tricoter. Finalement, j’ai pris un gros crochet et j’ai fait un genre de freeform – bref, du n’importe quoi. Je n’étais pas follement satisfaite du résultat, et je trouvais que la forme pectorale, là, faisait un peu bavoir… Mais à mon grand étonnement, Renata l’a apprécié, et elle le porte ! Je crois quand même qu’elle est trop polie pour me demander de le refaire comme je le lui ai proposé… 😉

Et, pour aller avec, une petite fibule !

Collier fibres et perles

filage

Je me demandais depuis quelque temps quoi offrir à mon amie irlandaise Teresa pour son anniversaire… En proposant son “thème du mois” sur le forum Tricotin, Esperluette m’a donné une bonne idée (merci Esperluette !) : pourquoi pas un collier en laine filée ? J’étais encore sous le coup du sandwich et j’ai eu envie d’un fil fantaisie mariant plusieurs matières différentes, mais j’étais un peu pressée et pour simplifier les choses, j’ai décidé de rester dans le blanc. Mais j’ai pris tout ce que je pouvais trouver de textures différentes : laine cardée, boucles de toison, soie, angora, coton recyclé, soie de bananier (merci Lululibellule…) ! Le fil a été enroulé et tortillé en un mince écheveau d’environ 4 mètres, et agrémenté d’un rang de perles transparentes, avant de recevoir son petit fermoir en forme de cœur. Happy birthday !

Broche “pompon”

pompon

Amusée par le pompon ébouriffé de mon cache-théière en laine élastique, Renata m’a demandé si je pouvais lui faire une broche dans le même genre. Aussitôt dit, aussitôt fait, et même au-delà puisque je lui ai concocté cette broche à pompons “interchangeables”… À la base, un support à fibule au bout duquel j’ai fixé une perle en métal “ressort”, car je voulais que le support de la broche reste assez léger. Pour accompagner la fibule, plusieurs pompons (avec mes restes de laine filée main) ; il suffit de choisir celui qu’on veut assortir à la tenue, de l’enfiler sur la fibule et de fixer celle-ci au vêtement, et le tour est joué ! On peut même, si on veut, en mettre plusieurs. Vous avez peut-être remarqué que mes pompons sont un peu différents de ceux qu’on coud au bout des bonnets de ski… si leur confection ultrasimple vous intéresse, la fiche à télécharger est ici.

pompon pompon pompon

Broche à breloques

breloques

Voilà longtemps que je me le disais : “Après tout, c’est tellement à la mode, et tu as plein de perles qui traînent, tu pourrais quand même en faire une…” J’avais même acheté l’épingle ! Mais voilà, le projet n’était qu’à moitié lancé, et il a traîné dans une boîte pendant presque un an avant que j’y revienne. Je vous rassure, je peux faire encore pire (oui je sais, je ne devrais pas m’en vanter…) !

Finalement, c’est en trouvant enfin le manteau que je cherchais depuis des années que l’inspiration est venue : il fallait la broche pour aller dessus, et je n’avais pas envie de laine feutrée, il me fallait quelque chose de léger et de tintinnabulant, avec des transparences. J’ai fouillé dans le petit coffret des perles et fournitures pour bijoux : il y avait largement de quoi faire. J’ai même pu utiliser des perles en verre achetées au Maroc à l’époque où j’y vivais (il y a donc presque vingt ans), dont je n’avais encore rien fait de concret !

Pour info, les petits nœuds en forme de papillon en coton bleu sont des nœuds de chaise portugais que j’ai appris à faire dans Créez avec des perles et des nœuds. Pas trop compliqué à réaliser, mais extrêmement coton à serrer et bloquer juste à l’endroit désiré… J’ai mis le peu de patience que je possède à l’épreuve…

breloques